Rondeaumne


Premier dimanche d’automne
Le ciel est si gris
Que les nuages talonnent
Les toits de Paris
Où l’air lui même est atone.

Une errance monotone
Couleur de souris
Dans le silence qui tonne…
Automne.

Promenade qui fredonne,
Ca y-est, je suis pris !
Car c’est mon coeur qui rayonne :
Celle qui m’a souri,
C’es sûr, elle est bien mignonne.
Automne.

.06/12/1988
18h15 – Gare de Lyon

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :