Air Ténu


Par ton absence,
j’ai reconnu
au vide envahissant la place
dans le silence,
la tête nue,
Hautain et fier, le Temps qui passe.

Pas une errance
au cœur des nues,
le nez dans les cubes de glace,
qui ne s’élance
dans l’inconnu
à la conquête de l’espace.

De ta présence
la tête nue,
hautaine et fière, emplie de grâce
dans le silence,
j’ai reconnu
le souffle d’air que tu déplaces.

Mis en ligne avec WordPress pour BlackBerry

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :