L’étagère aux souvenirs


Un piano d’enfant, désaccordé, quelques clés battant vainement dans le vide, cordes cassées. Si on pensait à le solliciter, seules les touches noires répondraient maintenant, en un son discordant et monotone.

Une dragonne verte en mousse, défraichie, qui avait coutume de se poster en face de toi et d’observer tes rêves alors que, assoupie sur la pelouse, tu suçotais un brin d’herbe folle et qu’une mèche rebelle venait taquiner ta narine.

Un ange de pacotille, en plastique creux. Celui qui s’asseyait sur ton épaule. Déchu, il n’a plus d’auréole.

Un nounours grognon, mité. Celui qui, un temps, fut ton confident. Couturé et rapiécé en de nombreux endroits sauf à la dernière blessure où ce qui reste de garniture intérieure est visible. La bourre s’en évapore au moindre courant d’air.

Un bloc de résine, transparent, dans lequel une coccinelle messagère ouvre ses élytres, le bourdonnement de son vol figé pour l’éternité.

Ainsi qu’une fine couche de poussière, grise et suffocante, qui recouvre l’étagère et ses voyageurs immobiles dans sa gangue de temps en poudre, fin moulu, révolu, déçu.

Colchique au vent (Cathy Delanssay)Rien ne change et tout change, mon ange.

Tu as grandi mais n’oses te le dire et gardes tes anciens jouets au zoo de tes souvenirs.

Une larme émue se suspend parfois à ta paupière lorsqu’un reflet du soleil joue au coin de l’étagère, bref éclair de nostalgie emporté par le souffle puissant de la vie et du vent qui passe et qui te prend.

Objets inanimés sur l’étagère aux souvenirs, souvenirs d’amitié prêts à ressusciter pour peu que tu leur montres qu’ils ne sont pas destinés à demeurer seulement des fragments d’âme en attente d’espoir.

Sur l’étagère de tes souvenirs, tu auras toujours une place pour l’ami de ton amitié.

Je ne te le dirai pas, je ne te le diraiOu plus, pour ne pas altérer ce qui demeure de notre lien ténu :

Je t’aime, tu le sais. Je t’aime d’amitié.

 

Lien court vers cet article : http://twlr.me/4tg

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

4 responses to “L’étagère aux souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :