Vert d’outre fer


J’ai rêvé d’un alphabet runique
Dont les mots, pierres gravées, uniques,
Sont l’écho de souvenirs antiques,
De couleurs, de notes de musique :

Un jardin, brume matin, magique,
Ruisseau d’or cascadant, féérique,
Chaud décor, caractères oghamiques,
Un chagrin, et une fin tragique.

Tel Elfe fatigué d’une peine d’amour
Traine vers son destin de son pas lent, si lourd,
Le poids de son malaise : Belle et au coeur si froid,

Belle aux Beaux Yeux de Braise et moi, le maladroit
N’ai pu, ne lui déplaise, abandonner ma peau.
Belle aux Beaux Yeux de Braise, un dernier rond dans l’eau …

(retour de Kracow)

Mis en ligne avec WordPress pour BlackBerry

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

10 responses to “Vert d’outre fer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :