Running to stand still


Pousser un cri de silence
Et le brandir comme une lance

Marcher tant que j’ai des piles
En direction du centre-ville ;

Rouler jusqu’à plus d’essence
Aller au bout de mon errance

M’envoler à tire-d’ailes
En m’approchant un peu plus d’Elle,

Siffler un air éphémère
Et me poser enfin par terre :

Embarquons pour un navire
En route pour l’île aux délires !

27/10/1988

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :