A l’absente


Si ça devait durer demain
Encore un jour, encore un mois
Encore un an ou plus, sans fin
Toute une éternité sans toi

Si ça devait durer demain
Je pourrais, sûr, vivre sans toi
Comme quand, amputé des deux mains
On a le souvenir des doigts

Si ça devait durer demain
Plutôt que d’oublier ta voix
Je me les relirais sans fin
Toutes ces lettres que tu m’envoies

Si je devais vivre demain
Un quelconque autre jour sans toi
Un jour long comme un jour sans pain
Il ne resterait que ma foi

En un futur enfin serein
Où nous enlacerions nos doigts
Et nous irions main dans la main
Faire une promenade au bois

Si ça devait durer demain
J’aurais le souvenir de toi
Que du soleil, pas de chagrin :
Quand je pense à toi, je suis moi.

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

9 responses to “A l’absente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :