Poulet-fourmi


À la demande générale, voici ma recette du poulet rôti au four à micro-ondes. D’où le titre car il est bien connu que si le coq chante, le poussin pépie, la poule caquette et le poulet poulaille, la fourmi croonde.

Donc tout d’abord réglons un malentendu tout de suite, si vous avez un four micro-ondes pur, passez votre chemin, désolé, je ne peux rien pour vous. Cette recette ne s’applique qu’aux fours combinés multifonctions, qui ont en tout cas au moins la possibilité de combiner MO et chaleur tournante. Et qui sont assez grand pour contenir un poulet, évidemment. Dans ce cas, vous diminuerez le temps de cuisson de moitié environ par rapport à un tournebroche classique. .
Le mieux est évidemment d’avoir un four qui possède un vrai tournebroche et mon vieux Samsung R1200 me donnait toute satisfaction de ce côté là mais comme il n’y a plus d’équivalent sur le marché français, j’ai du me remuer les méninges pour trouver une solution de remplacement. Pas aussi satisfaisante certes, mais qui à l’avantage de pouvoir être moins dépendante du matériel.

Prenez un poulet donc. Un gros. Les miens font près de deux kilos. Le cas échéant, sortez-le du congélo une bonne journée à l’avance et laissez le peinard au bas du frigo.
Commencez donc par préparer une petite marinade en rajoutant quelques feuilles de laurier au jus de deux citrons. Récupérez la pulpe, mettez-la dans un mortier avec du persil, deux gousses d’ail et quelques autres plantes aromatiques, une lichette d’huile d’olive et pas de sel. Malaxez tout ça avec le pilon et faites mariner dans le jus de citron.

Épluchez sans les découper huit pommes de terre et quatre oignons, quantité à adapter selon la taille du plat dans lequel vous allez les disposer. Un moule à tarte en pyrex ou le plat brunisseur du four feront très bien l’affaire. Disposez les légumes sur la périphérie du plat.
Reprenez le poulet. Disposez des feuilles de laurier (j’aime le laurier) aux endroits stratégiques : sous les ailes et entre les cuisses et le corps. Mettez le au dessus d’une assiette pour le badigeonner avec la marinade, puis salez abondamment sur toutes les faces et mettez-le au milieu des légumes. N’oubliez pas les oignons, je vois ai a l’œil.
Récupérez la marinade maintenant salée, elle va resservir.

Mettez le plat au four sans préchauffage en programme combiné convection + microondes, puissance maximale pendant une quarantaine de minutes pour une bête de près de deux kilos. Ajuster éventuellement la durée en fonction du poids et du comportement du four. La cuisson se vérifie à l’entrecuisse.
Revenir visiter à plusieurs reprises en cours de cuisson et arroser avec le reste de marinade, c’est le bon arrosage qui fera le bon poulet. C’est malheureusement là la pierre d’achoppement qui marque la supériorité de la cuisson à la broche classique dont je me demande encore à cause de quel diktact d’un ayatollah du marketing il est désormais interdit en France de l’utiliser dans un four multifonctions :)
Si les pomme de terre sont grosses, elles manqueront certainement de cuisson : les retourner puis relancer le four sur le même programme pendant la découpe du poulet. Récupérer le jus dans une saucière séparant le gras du maigre, servez et dégustez.

À propos de grmin

Comme le H du mot Hawaï, je ne sers à rien Voir tous les articles par grmin

One response to “Poulet-fourmi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :